Quels sont les trois types d’aide qu’un créateur peut utiliser ?

0
45

En France, il existe de nombreux dispositifs d’accompagnement, d’aides financières et de subventions lorsque l’on souhaite créer une entreprise.

Par exemple, vous pouvez bénéficier d’une aide à la création d’entreprise avec Pôle emploi. Vous pouvez cumuler les aides au démarrage au démarrage de votre projet, mais ce n’est pas automatique, certaines conditions doivent être remplies pour que chacune de ces aides soit utilisée.

Voici une liste des principales ressources pour démarrer une entreprise!

ACRE : dispense de frais

Il s’agit d’une aide à la création d’entreprise qui s’adresse principalement aux jeunes de 18 à 25 ans et aux demandeurs d’emploi. ACRE est une aide à la création ou à la reprise d’entreprise. Ce dispositif permet aux ayants droit de bénéficier de l’exonération partielle de charges sociales la première année de fonctionnement. L’ACRE est l’aide à la création d’entreprise la plus utilisée en France.

Les modalités et modalités d’utilisation de l’ACRE ont été modifiées depuis la réforme de 2020. Si vous êtes indépendant, vous devez faire la demande d’ACRE auprès de votre CFE (Centre de Formalités des Entreprises). Les pièces justificatives suivantes doivent être jointes au dossier :

– Formulaire ACRE.

– Justificatif d’une des catégories de bénéficiaires de l’ACRE.

– Une copie du formulaire de création d’entreprise.

Vous devez transmettre le dossier à la CFE dans les 45 jours suivant la création de l’entreprise. De plus, si vous souhaitez créer une entreprise, vous n’avez pas à franchir cette étape. L’obtention de l’ACRE est automatique et pour information, l’exonération de charges sociales est soumise à un seuil de revenus.

ARE : maintien des allocations chômage

Cette aide permet aux entrepreneurs de maintenir leurs allocations de chômage tout en créant leur entreprise. Vous avez le droit de demander que vos avantages soient conservés si vous êtes rémunéré à un salaire nul ou faible en tant que chef d’entreprise. ARE signifie Allocation de Retour à l’Emploi. Cette aide facilite la création d’entreprise d’un chômeur ou d’un entrepreneur. Si vous ne percevez plus l’ARE, vous avez droit au maintien du RSA (Revenu de Solidarité Active) lors de la création de votre entreprise.

ARCE : versement des allocations chômage

L’ARCE (Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise) est une aide de l’Office de l’Emploi. Lors de la création d’entreprise, cette aide permet au demandeur d’emploi de percevoir un pourcentage de l’allocation chômage, qui reste à percevoir au moment de la création de l’entreprise. Les documents requis pour postuler à l’ARCE sont :

– Formulaire ARCE

– Justificatif de création ou de reprise d’entreprise (K bis)

Après agrément de l’ARCE par l’agence pour l’emploi, le bénéficiaire de cette aide percevra 45% des allocations restantes en deux tranches. Lorsqu’un entrepreneur souhaite créer sa propre entreprise, ACRE permet de constituer un capital d’amorçage intéressant qui permettra le développement du projet.

Il est important de savoir que l’utilisation de l’ACRE est obligatoire pour postuler à l’ARCE.

Ainsi, en France, les aides à la création d’entreprise sont nombreuses. En complément de cette aide, vous pouvez bénéficier d’un prêt à taux zéro en sollicitant la NACRE (Nouvelle Aide à la Création ou à la Reprise d’Entreprise).