La sciatique, qu’est-ce que s’est?

0
52

Les problèmes de dos sont la maladie la plus courante et la plus répandue, et pas seulement chez les adultes! Cela peut même affecter les jeunes. Prenez, par exemple, vous avez dû entendre des enfants dès l’âge de 18 ans se plaindre de maux de dos et dire qu’ils ne peuvent pas durer longtemps à cause de cela. Ou vous rencontrez des jeunes filles ou des jeunes hommes lors de votre séance avec un kinésithérapeute se rendant à leurs séances de rééducation comme vous, chose inimaginable il y a des décennies.

Notamment à cause du port de sacoches trop lourdes. Il faut avouer que l’éducation est de plus en plus laborieuse et exigeante en termes de livres et de fournitures scolaires. Mais aussi à cause de la mauvaise position assise que nous adoptons. De plus en plus nombreux à adopter lorsque nous travaillons à l’ordinateur. Cela devrait vous donner une bonne idée de la fréquence de ce problème, qu’il ne faut pas prendre à la légère.  Votre dos peut supporter beaucoup de stress en restant simplement debout. Il peut supporter votre poids corporel et sans parler des charges que vous devez parfois soulever, et les maux de dos ne font que vous empêcher d’accomplir vos tâches quotidiennes et retarder vos tâches.

Il existe plusieurs douleurs associées au dos, citons la scoliose, le lumbago et la sciatique, cette dernière est le sujet de notre article et pas pour rien. C’est une douleur qui survient dans le bas du dos et irradie vers la jambe gauche. Décrite par des personnes qui en sont terriblement atteints. Elle peut même aller jusqu’à une paralysie passagère, et cette crise peut durer plusieurs heures ou plusieurs jours. Il faut donc la prendre au sérieux et éventuellement un traitement médical pour se débarrasser de cette douleur.

Comment reconnaître une sciatique?

Comme évoqué précédemment, il s’agit d’une douleur soudaine qui survient dans le bas du dos et irradie vers la jambe gauche. C’est ce dernier élément qui permet de se démarquer du lumbago qui se limite à la région lombaire. La douleur sciatique se produit d’un seul côté, provoquant les symptômes suivants :

  •  La douleur commence dans le bas du dos ou la fesse et progresse vers les cuisses, le mollet et le pied.
  •  Peut s’accompagner d’une sensation d’engourdissement, de faiblesse musculaire et de picotements dans la jambe et le pied touchés.
  •  J’ai ressenti comme un choc électrique ou comme une douleur constante et moins brutale.
  •  Aggravation par la position assise, l’effort et la toux (surtout lorsqu’il s’agit de crises de toux).
  •  Il a été soulagé de se coucher.

Les causes de la sciatique

Tout d’abord, il faut savoir que la sciatique est une névralgie parce que c’est une douleur liée aux nerfs. Il s’agit des nerfs sciatiques. Elles résultent de la fusion de deux racines, L5 (sortie du rachis entre la 4ème et 5ème vertèbre lombaire) et S1 (sortie du rachis entre la 5ème vertèbre lombaire et la 1ère vertèbre sacrée). Il faut dire que c’est donc un problème au niveau de la moelle épinière qui provoque cette douleur. Plus précisément elle est causée par la compression des racines des nerfs sciatiques. Voici les principales raisons en détail :

  •  Hernie discale : qui est une saillie du disque intervertébral au-delà de ses limites normales. C’est une cause fréquente de lumbago.
  •  Compression osseuse : elle peut être causée par plusieurs autres causes. On peut citer l’arthrose, la luxation de la hanche, l’étroitesse du canal rachidien, la fracture du bassin (petit bassin) ou la tumeur pelvienne.
  •  Cause de la tumeur : tumeurs localisées à différents niveaux ; les tumeurs osseuses vertébrales, les tumeurs des racines nerveuses (L5 ou S1). D’autre part des petites tumeurs pelviennes (mentionnées plus haut car elles peuvent comprimer ces dernières).
  •  Cause de l’inflammation : spondylodiscite dans le cadre d’une infection vertébrale découverte.

Comment traiter la sciatique?

Différents traitements sont proposés, ils peuvent être chirurgicaux ou médicaux, et dépendent principalement de la cause sous-jacente. Ils sont constitués des éléments suivants :

  •  Reste au lit.
  •  Porter un corset en résine : il faut environ 6 semaines. Ceci est suivi de séances de rééducation de la colonne vertébrale pour prévenir d’éventuelles rechutes.
  •  Thérapeutique : dans le cas d’une hernie discale. Elle dure au moins 8 semaines et garantit la cicatrisation dans 90% des cas.
  •  Administration de substances antalgiques, anti-inflammatoires et corticostéroïdes.
  •  Traitement des infiltrations.
  •  Opération : en cas de paralysie sciatique ou de hernie du disque intervertébral.
  •  Traitements anticancéreux : chimiothérapie et radiothérapie anticancéreuse.